Rechercher
  • maplaceautravail

Dernier jeudi poussette au Salon bleu

Ma place au travail s'est invité hebdomadairement à l'Assemblée nationale pour continuer de se faire entendre. #maplaceautravail #dupainsurlatable

Crédit photo : Muriel Leclerc


Ce jeudi poussette, qui était le dernier avant la fin des travaux parlementaires, a été riche en action! Nous avons d'abord remis à Manon Massé un recueil rempli de témoignages de parents en difficulté en raison de la pénurie de places en service de garde, dont elle a remis une copie à François Legault avant la période de questions. Notre recueil a été déposé comme document officiel à l'Assemblée nationale.


Pendant la période de questions, Dominique Anglade a évoqué à deux reprises la situation des parents qui ne peuvent retourner travailler en raison de la pénurie de places en service de garde. Elle a présenté la situation dans le contexte de la pénurie de main d'oeuvre à laquelle le Québec fait face actuellement. Manon Massé a demandé au Ministre des finances Éric Girard d'accorder aux familles une aide d'urgence temporaire en attendant d'avoir une place en service de garde, que le Ministre a refusé.


À la fin de la session parlementaire, nous nous sommes présentées au point de presse du Ministre des finances Éric Girard, où il a annoncé une série de mesures visant à aider les Québécois à composer avec l’augmentation des coûts de la vie. Aucune de ces mesures n'est destinée aux parents sans place en garderie. Nous l'avons interpellé quant à la situation des parents, et le ministre n'a pas été en mesure de justifier le refus de son gouvernement à aider les familles concrètement et à court terme.


Malgré la déception, nous avons bien senti le soutien de tous nos allié.e.s à l'Assemblée nationale, les députées de l'opposition et les journalistes qui font écho à notre message.



Les jeudis poussette ont été des événements récurrents de Ma place au travail au printemps 2022. Pendant plusieurs semaines consécutives, tous les jeudis de 9h30 à midi, Ma place au travail invitait ses membres et des parents à venir assister avec les bébés à la séance de travaux parlementaires et à la période de questions à l’Assemblée nationale.


Ces rendez-vous étaient une opportunité d’entrevoir les rouages de notre démocratie, et de rappeler à nos élu.e.s que nous sommes toujours confronté.e.s à une pénurie de services éducatifs à la petite enfance.




9 vues

Posts récents

Voir tout